© Pauline Charrière

Une petite Nuhé

Texte May Bouhada
Mise en scène Véronique Widock
Collaboration artistique Fatima Soualhia Manet
Création sonore Dominique Vasseur
Scénographie Franck Jamin et Dominique Potard

Production Les Héliades

Avec le soutien de la DRAC Ile-de-France,
la Ville de Colombes, la politique
de la Ville de Colombes et la DDCS 92
et l’accompagnement de La Fabrique
à paroles à Paimpol

La création est disponible et actuellement
en tournée en Ile-de-France et en région Bretagne

Tout public à partir de 12 ans

Une petite Nuhé est une forme théâtrale courte et itinérante, pouvant se jouer sur des plateaux de théâtre mais aussi au sein de lieux non théâtraux, à la rencontre directe des publics.

« Léa… Ma nièce. Elle est toute fine et brune et maligne… Non ? Ça ne vous dit rien ? » Wim, ou plutôt son esprit, doit retrouver Léa, sa nièce, afin de réparer la trame. Là haut, dans la montagne de la Sierra Nevada en Colombie, les Indiens Kogis lui ont appris que la trame est ce lien invisible et précieux qui nous relie tous. Ils lui ont également partagé leur philosophie de vie basée sur des valeurs de partage, d’écoute et d’interdépendance des êtres et de la nature. Wim était reporter, elle a voulu devenir la sœur des Indiens Kogis mais elle était trop maladroite. Elle a abîmé la grenouille sacrée, la grenouille de la voie lactée. Maintenant, elle est morte, la trame est rompue et son esprit aventurier doit retrouver Léa afin de lui transmettre les rituels de réparation.

Alors que le monde alerte de plus en plus sur l’état de notre biosphère, sur les limites d’une société en recherche perpétuelle du plus, ce projet a pour ambition de proposer des perspectives et de la poésie afin d’amener les jeunes, qui sont les premiers concernés par l’avenir du vivant, à penser notre rapport au monde, à la nature aux autres et à nous même. Au travers de la connaissance de l’existence et de la philosophie des peuples racines, de la capacité de certaines personnes à inventer des nouvelles formes pour une société de demain, il s’agit ici de proposer une brèche respirable pour cette jeunesse. L’idée est de montrer l’existence d’alternatives, qui, si elles ne sont pas forcément une solution opérationnelle dans le concret immédiat, permettent d’envisager un autre rapport à la terre. Une manière différente d’habiter le monde.
Dans une dramaturgie vivante et singulière mêlant la fantaisie et l’engagement, cette pièce propose de réfléchir aux questions de territoires, de droits humains et de droits de la nature.

crédit photo: Charlotte Mariette
Lire la vidéo

Ecriture et paroles de collégiens autour des Droits de la Nature

Résidence au collège Charles Brochen/ Pontrieux

 

Autour d’Une petite Nuhé, un atelier de collectage et d’écriture se construit avec une classe de 4eme au collège Charles Brochen à Pontrieux. Ci contre découvrez leurs réflexions, sensations, propositions sur la thématique de nos liens à la nature. Les ateliers ont été menés par Patricia Le Calvez (L’image qui parle) et Véronique Widock.

Remerciements à Christian Lameul pour le travail photographique et à toute l’équipe du collège. Enregistrement et montage Patricia Le Calvez

Résidence au collège Paparemborde/ Colombes

Une classe de 3eme s’engage dans un travail d’écriture et de peinture sur les questions que soulève Une petite Nuhé.  La mer, les abeilles, le ciel s’expriment par leurs voix.  Quelles propositions pour le respect de la Nature? Les ateliers d’art plastique ont été menés par Jennifer Lévy et les ateliers d’écriture animés par Fatima Soualhia Manet.  

Remerciements à Sonia Lemarchand et Clelia Tambini. Projet porté par L’Avant Seine / Théâtre de Colombes et la compagnie Les Héliades. Images et montage Fatima Soualhia Manet